médecine esthétique des levres

Accueil / médecine esthétique / Les lèvres

esthetique-nez-accueil-complet.jpg

Troubles morphologiques

principaux

Les reliefs, l’harmonie des courbes des lèvres, ainsi que leur volume et leur hauteur sont des facteurs esthétiques prépondérants :


– hauteur de la lèvre blanche (1) qui tend à s’allonger avec l’âge ;


– épaisseur de la lèvre blanche et de la lèvre rouge (2) qui tend à s’affiner avec le temps ;


– phyltrum (3) entouré par les deux crêtes phyltrales (4) verticales qui tendent à s’allonger et à s’estomper avec le temps.


La ligne de jonction entre lèvre rouge et lèvre blanche (5), doit former un bourrelet harmonieux et bien défini, encore plus prononcé à la base des crêtes phyltrales.


Si le temps, sous l’effet de la pesanteur, a progressivement tendance à affaisser, distendre, et atténuer les volumes et les contours des lèvres, ces troubles morphologiques sont parfois acquis et retrouvés chez de jeunes adultes.

Les différentes interventions

L’augmentation des lèvres est l’intervention la plus demandée. Il faut différencier deux types d’augmentation :


– l’augmentation intra musculaire, qui augmente le volume de la lèvre rouge en profondeur ;


– l’augmentation de la ligne de jonction séparant lèvre rouge et lèvre blanche ainsi que des crêtes philtrales.

Le lissage des ridules péri buccales et de la commissure buccale grâce par le Laser CO2 pulsé est également assez souvent indiqué.
La réduction de la hauteur de la lèvre blanche est beaucoup plus rare de même que la diminution de l’épaisseur des lèvres chez certaines ethnies d’origine africaine.

L’augmentation

Il faut distinguer deux types d’augmentation :


– l’augmentation profonde, intra musculaire, dans le muscle orbiculaire. Elle augmente le volume global des lèvres ;


– l’augmentation superficielle, sous cutanée. Elle ourle le bord des lèvres, la ligne de jonction et accentue les crêtes philtrales, alors que l’augmentation réelle du volume est plus modérée ;

AUGMENTATION PROFONDE :

Cette augmentation peut être réalisée par :

– de la graisse


c’est le lipofilling qui est une technique chirurgicale à pratiquer en milieu chirurgical. De la graisse est prélevée sur la ceinture abdominale, de façon atraumatique, à l’aiguille et sans aspiration. Selon la technique de Coleman, cette graisse est centrifugée pendant 3 minutes puis est injectée dans la lèvre, en intra musculaire, millilitre par millilitre, très doucement et sans traumatisme.


Une surcorrection est nécessaire. Les résultats, certes inconstants, comme dans toute greffe, sont dans trois quarts des cas de bonne qualité. Le risque est l’échec complet, qui est en fait rare, à cause de la parfaite vascularisation du muscle orbiculaire. Un deuxième temps au terme d’un an, est parfois nécessaire pour parfaire le résultat.

– de l’aponévrose cervicale superficielle ou du système musculo aponévrotique superficiel (SMAS)


Ces tissus sont prélevés lors d’un lifting et l’intervention d’augmentation des lèvres le complète. Il s’agit d’une greffe, mais les résultats sont souvent bons ;

– des produits synthétiques


Acide hyaluronique

AUGMENTATION SUPERFICIELLE :

Elle ourle le bord des lèvres et les crêtes philtrales et comble les ridules péribuccales. C’est le domaine des médecins esthétiques. Les meilleurs possèdent un sens artistique développé permettant l’obtention de superbes résultats. L’acide hyaluronique semble le produit actuel le plus utilisé. Sa résorption s’effectue en 6 à 8 mois. La première injection doit être complétée par une seconde dans les trois semaines qui suivent. 

levres-exemple-1.jpg
Augmentation des lèvres par acide hyaluronique

Raccourcissement

de la lèvre supérieure

Très en vogue aux États-Unis, il consiste en une exérèse de peau d’environ 8 mm de hauteur pratiquée à la jonction entre lèvre blanche et le seuil narinaire. La cicatrice est très peu visible à condition d’éviter le muscle en profondeur. Chez certaines patientes âgées, quand la lèvre blanche est très longue, il s’agit d’une bonne technique qui peut-être associée à une augmentation ou un lissage.

levres-reduction-1.jpg

Lissage des lèvres blanches

 au laser

levres-laser-1.jpg

Le laser ne s’attache à lisser par vaporisation de la couche superficielle de l’épiderme, que les ridules superficielles.

 

En revanche les rides profondes sont peu améliorées et seront comblées par une produit de synthèse. La peau est préparée par application de crèmes adaptées et l’herpès buccal est prévenu. L’œdème post opératoire persiste 8 jours et l’inflammation presque un mois. Pas d’exposition solaire post opératoire avant 6 mois sans protection par un écran. L’intervention est douloureuse et nécessite le plus souvent une anesthésie générale. Les résultats sont souvent bien perçus.

MON CABINET

10 rue Quentin Bauchart

75008 Paris, France

MES HORAIRES

Du lundi au vendredi : 9h-17h

samedi : 10h-14h

ME CONTACTER

Diminution du volume

Elle concerne certaines ethnies d’origine africaine. Selon ma technique, l’incision sur la lèvre inférieure est muqueuse, horizontale, déroulant superficiellement la lèvre rouge vers l’avant. Le muscle orbiculaire est alors largement désépaissi et la muqueuse en excès est réséquée. L’anesthésie est générale et l’œdème post opératoire persiste 2 à 3 mois voire plus. Les résultats sont habituellement excellents.

Le tatouage

Effectué avec précision et tact, ce maquillage permanent, réalisé par un « artiste tatoueur » peut, chez certaines femmes, donner des résultats très subtils.

Conclusion

Chez la femme comme chez l’homme, la forme et le volume des lèvres prennent une place importante dans l’esthétique du visage, d’autant que leur valeur symbolique n’est pas ignorée. L’augmentation de leur volume ainsi que la chirurgie de leur vieillissement restent un des actes chirurgicaux, où le tact et le sens artistique doivent s’opposer à certaines modes ou certains désirs de patientes complètement irréalistes.

MON CABINET

10 rue Quentin Bauchart

75008 Paris, France

MES HORAIRES

Du lundi au vendredi : 8h-19h

samedi : 8h-12h

ME CONTACTER